Ebook Anamorphoses

EXTRAIT N°3
Emménagement

Contexte de l'extrait : victime d'un important dégât des eaux, Sybille emménage chez une ancienne camarade de classe (et admiratrice) récemment retrouvée.

- Ding dong !

Contenant au mieux son euphorie, Clarisse se dirigea avec allégresse vers la porte d’entrée de son appartement.

Rapide coup d’œil au judas et exultation intérieure.

C’est bien elle !

Clarisse prit deux secondes insupportablement longues pour se calmer, puis elle ouvrit la porte. Elle eut un léger sursaut de surprise en constatant que…

- Mais… Ton chat… Il est en liberté, comme ça, sur ton épaule ?

- Tout à fait ma p’tite dame ! Répondit très simplement Sibylle.

- Mais… Il t’a suivie dans le métro et dans la rue… Sans jamais tenter de s’échapper ?

Sibylle répondit en souriant fièrement :

- Figure-toi que ce chat est loin d’être con.

- Quand même…

- Ne t’inquiète pas, il a bien compris qui le fournissait en croquettes dans toute cette ville !

Sibylle marqua un court silence, puis elle ajouta :

- Il ne salira ni n’abimera quoi que ce soit. Tu es toujours d’accord pour m’accueillir temporairement chez toi ?

- Mais oui bien sûr ! Je t’en prie, vas-y entre ! S’excusa Clarisse en reculant. Je suis désolée… Je crois que je n’ai pas encore réalisé que nous allions vivre toutes les deux… Je suis tellement contente !

- Je ne vais pas rester longtemps, tempéra Sibylle en entrant dans l’appartement. Je ne veux surtout pas m’imposer, c’est déjà très gentil de m’accueilli…

La jeune écrivain ne put s’empêcher de marquer un nouveau silence tant sa surprise était grande. Les murs étaient entièrement tapissés de posters de mangas et d’agrandissements de couvertures de livres – dont certains écrits par Sibylle –.

Ceci préparait à peine le regard pour le choc suivant : celui de figurines de mangas déposées un peu partout, sur chaque surface disponible. Tout ceci était diablement…

- Coloré. Très coloré, murmura Sibylle d’un ton neutre.

- Merci ! Se réjouit Clarisse, aux anges.

À défaut de trouver un espace suffisamment dégagé, Sibylle posa son ordinateur portable incliné contre un mur, et laissa son sac à dos choir sur le sol. Le chat sauta alors avec souplesse de l’épaule de sa maîtresse.

- Il n’a pas besoin de litière ? S’inquiéta Clarisse en désignant le matou.

- Tu n’as pas idée à quel point cette bestiole est pratique. Je t’en donne le mode d’emploi : il gratte gentiment à une fenêtre avec ses coussinets et tu lui ouvres. Fin du mode d’emploi.

- Ha… Même à l’étage où nous sommes ?

- T’inquiète, comme je te l’ai dit : il est loin d’être con.

- Miaaaa !

Une fois les chocs respectifs passés – celui du chat savant pour l’une, et de l’appartement manga pour l’autre –, la rayonnante Clarisse proposa à son hôtesse de s’installer dans sa propre chambre à coucher.

- Tu n’y penses pas ! S’offusqua Sibylle, c’est à moi de prendre le canapé !

Une demi-heure plus tard, Sibylle avait revêtu son pyjama fétiche en pilou-pilou, et les deux anciennes camarades évoquaient avec un plaisir partagé les souvenirs de leur passé scolaire commun.


Commandez le livre complet sur :

Deux autres extraits sont également disponibles ici :